La comédie de Genève

Le Violon de Rotschild
12 - 24.04.2016
Le Violon de Rotschild
de Anton Tchekhov
mise en scène Hinde Kaddour
avec Ahmed Belbachir
Spectacles | Création
au Studio André Steiger

Avez-vous lu les nouvelles de Tchekhov ? Véritables bijoux de concision et de finesse, elles nous font découvrir un monde de petites gens, de drames quotidiens, de joies sans prétentions… Là où réside le génie de Tchekhov, c’est de déceler, sous cette apparente banalité, au détour d’un événement parfois infime, quelque chose de l’ordre du sublime. La qualité de son regard substitue la bienveillance au mépris, et aux préjugés une haute idée de la fraternité.

Ahmed Belbachir, seul en scène dans un espace où le plateau et la salle ne semblent plus former qu’un lieu unique, commun, collectif, est stupéfiant d’humanité et de douceur. Il offre au Violon de Rotschild – l’histoire édifiante d’un fabricant de cercueils et d’un Juif détesté, « puant l’ail » – et à Chez soi – une conversation entre un veuf et son petit garçon – son intelligence, sa tendresse, son humour. Un moment de théâtre généreux et sans fioritures.

Anton Pavlovitch Tchekhov (1860-1904) a écrit – le chiffre est vertigineux – pas moins de six cent trente nouvelles, qui lui ont valu la célébrité à part égale avec son théâtre. Elles traquent le fait divers, le détail impalpable, miniaturisent pour suggérer, cernent la sensation et chassent la rhétorique. Tchekhov le disait lui-même : « La concision est soeur du talent ».

Comme assistante ou dramaturge, Hinde Kaddour a travaillé entre autres avec Denis Podalydès, Valentin Rossier, Hervé Loichemol, Joan Mompart. À la Comédie, elle a donné en 2012 une mise en espace de En sursis de Philip Mechanicus, et en 2014, avec Ahmed Belbachir, une première version du Violon de Rotschild. Ce n’est pas la première fois qu’on découvre Ahmed Belbachir dans un monologue : déjà, en 2012, au Poche, il avait ébloui avec son Silence de Katie. Le comédien a travaillé avec des metteurs en scène prestigieux, tels Matthias Langhoff, Jacques Weber, Claude Stratz... Dans l’équipe de création, on souligne aussi la présence de Roland Deville, qui fête cette saison ses 53 ans de carrière.

Le Violon de Rotschild en tournée

27.04.2016 à 19h00 à la Salle communale de Grand-Lancy (Route du Grand-Lancy 64)
> Réservations au + 41 22 757 15 63

28.04.2016 au Théâtre Le Châtelard à Ferney-Voltaire
> Réservations sur http://www.fortheatre.fr/

  tarifs

plein tarif : CHF 30.-
AVS, AI, chômeur : CHF 23.-
étudiant : CHF 15.-

  distribution / production

avec : Ahmed Belbachir
scénographie : Roland Deville
lumière :  Bastien Depierre
production : Comédie de Genève
 

Le Violon de Rotschild et Chez soi, d’Anton Tchekhov, sont édités au Livre de Poche, collection La Pochothèque, traduction Vladimir Volkoff.

  infos pratiques

HORAIRES

mardi, mercredi, jeudi, samedi à 19h

vendredi à 20h
dimanche à 17h
lundi relâche, ainsi que le dimanche 17 avril 2016

DURÉE

1h

acheter abonnés
dates et horaires

Mardi 12 avril 2016 à 19h

Mercredi 13 avril 2016 à 19h

Jeudi 14 avril 2016 à 19h

Vendredi 15 avril 2016 à 20h

Samedi 16 avril 2016 à 19h

Mardi 19 avril 2016 à 19h

Mercredi 20 avril 2016 à 19h

Jeudi 21 avril 2016 à 19h

Vendredi 22 avril 2016 à 20h

Samedi 23 avril 2016 à 19h

Dimanche 24 avril 2016 à 17h

documents à votre disposition

Les nouvelles de Tchekhov – on en compte plus de six cents – lui ont assuré la célébrité à part égale avec son théâtre. Elles eurent une influence sur la littérature européenne, de Katherine Mansfield à Thomas Mann. Véritables bijoux de concision et de finesse, elles nous font découvrir un monde de petites gens, de drames quotidiens, de joies sans prétentions… Là où réside le génie de Tchekhov, c’est de déceler, sous cette apparente banalité, au détour d’un événement parfois infime, quelque chose de l’ordre du sublime. La qualité de son regard substitue la bienveillance au mépris, et aux préjugés une haute idée de la fraternité.

Deux récits composent Le Violon de Rotschild : l’histoire édifiante d’un fabricant de cercueils et d’un Juif détesté, « puant l’ail », ainsi qu’une conversation entre un veuf et son petit garçon.

Ce spectacle donnera l’occasion aux enseignants d’aborder le style de la nouvelle et de faire découvrir aux élèves, de manière ludique, les différents types de discours rapportés, tout en mettant en lumière l’impact du passage d’un type de discours à un autre sur le jeu du comédien qui interprète ces textes.

Il permettra aussi de découvrir le style très précis et particulier de Tchekhov : une nouvelle vision du monde et de la littérature, entre effacement de la subjectivité, absence de surplomb du narrateur, écriture au plus près de la pensée et des sensations des personnages.

Outre ces aspects formels, le dossier pédagogique du spectacle donnera des repères historiques concernant la situation des Juifs en Russie à l’époque de Tchekhov ainsi que des références sur la figure du violoniste juif dans la littérature russe.

  tarifs

plein tarif : CHF 30.-
AVS, AI, chômeur : CHF 23.-
étudiant : CHF 15.-

  distribution / production

avec : Ahmed Belbachir
scénographie : Roland Deville
lumière :  Bastien Depierre
production : Comédie de Genève
 

Le Violon de Rotschild et Chez soi, d’Anton Tchekhov, sont édités au Livre de Poche, collection La Pochothèque, traduction Vladimir Volkoff.

  infos pratiques

HORAIRES

mardi, mercredi, jeudi, samedi à 19h

vendredi à 20h
dimanche à 17h
lundi relâche, ainsi que le dimanche 17 avril 2016

DURÉE

1h

acheter abonnés
dates et horaires

Mardi 12 avril 2016 à 19h

Mercredi 13 avril 2016 à 19h

Jeudi 14 avril 2016 à 19h

Vendredi 15 avril 2016 à 20h

Samedi 16 avril 2016 à 19h

Mardi 19 avril 2016 à 19h

Mercredi 20 avril 2016 à 19h

Jeudi 21 avril 2016 à 19h

Vendredi 22 avril 2016 à 20h

Samedi 23 avril 2016 à 19h

Dimanche 24 avril 2016 à 17h

documents à votre disposition

Avez-vous lu les nouvelles de Tchekhov ? Véritables bijoux de concision et de finesse, elles nous font découvrir un monde de petites gens, de drames quotidiens, de joies sans prétentions… Là où réside le génie de Tchekhov, c’est de déceler, sous cette apparente banalité, au détour d’un événement parfois infime, quelque chose de l’ordre du sublime. La qualité de son regard substitue la bienveillance au mépris, et aux préjugés une haute idée de la fraternité.

Ahmed Belbachir, seul en scène dans un espace où le plateau et la salle ne semblent plus former qu’un lieu unique, commun, collectif, est stupéfiant d’humanité et de douceur. Il offre au Violon de Rotschild – l’histoire édifiante d’un fabricant de cercueils et d’un Juif détesté, « puant l’ail » – et à Chez soi – une conversation entre un veuf et son petit garçon – son intelligence, sa tendresse, son humour. Un moment de théâtre généreux et sans fioritures.

Anton Pavlovitch Tchekhov (1860-1904) a écrit – le chiffre est vertigineux – pas moins de six cent trente nouvelles, qui lui ont valu la célébrité à part égale avec son théâtre. Elles traquent le fait divers, le détail impalpable, miniaturisent pour suggérer, cernent la sensation et chassent la rhétorique. Tchekhov le disait lui-même : « La concision est soeur du talent ».

Comme assistante ou dramaturge, Hinde Kaddour a travaillé entre autres avec Denis Podalydès, Valentin Rossier, Hervé Loichemol, Joan Mompart. À la Comédie, elle a donné en 2012 une mise en espace de En sursis de Philip Mechanicus, et en 2014, avec Ahmed Belbachir, une première version du Violon de Rotschild. Ce n’est pas la première fois qu’on découvre Ahmed Belbachir dans un monologue : déjà, en 2012, au Poche, il avait ébloui avec son Silence de Katie. Le comédien a travaillé avec des metteurs en scène prestigieux, tels Matthias Langhoff, Jacques Weber, Claude Stratz... Dans l’équipe de création, on souligne aussi la présence de Roland Deville, qui fête cette saison ses 53 ans de carrière.

Le Violon de Rotschild en tournée

27.04.2016 à 19h00 à la Salle communale de Grand-Lancy (Route du Grand-Lancy 64)
> Réservations au + 41 22 757 15 63

28.04.2016 au Théâtre Le Châtelard à Ferney-Voltaire
> Réservations sur http://www.fortheatre.fr/

  tarifs

plein tarif : CHF 30.-
AVS, AI, chômeur : CHF 23.-
étudiant : CHF 15.-

  distribution / production

avec : Ahmed Belbachir
scénographie : Roland Deville
lumière :  Bastien Depierre
production : Comédie de Genève
 

Le Violon de Rotschild et Chez soi, d’Anton Tchekhov, sont édités au Livre de Poche, collection La Pochothèque, traduction Vladimir Volkoff.

  infos pratiques

HORAIRES

mardi, mercredi, jeudi, samedi à 19h

vendredi à 20h
dimanche à 17h
lundi relâche, ainsi que le dimanche 17 avril 2016

DURÉE

1h

vous aimerez aussi