Nouvelle Comédie
Un nouveau théâtre au cœur d’un nouveau quartier !

Environ 30 ans après Le Rapport Langhoff, 15 ans après la création de l'Association de la Nouvelle Comédie, le chantier de la Nouvelle Comédie est désormais lancé !

Le vendredi 29 janvier 2016, le Grand Conseil a voté les 45 millions nécessaires à la construction du nouvel édifice dédié à la création théâtrale. Le crédit du canton complète celui déjà voté en mai 2015 par le Conseil municipal de la Ville de Genève. La Nouvelle Comédie verra donc le jour en 2020 au cœur du nouveau quartier de la Gare du CEVA aux Eaux-Vives.

Le Conseil de la Fondation d’art dramatique de Genève (FAD) a procédé, le 6 février 2017, à la nomination de la future direction de la Comédie de Genève : Natacha Koutchoumov et Denis Maillefer en prendront la tête le 1er juillet 2017. Ils auront pour mission d’assurer la transition de la Comédie actuelle à celle qui s’érigera en 2020 aux Eaux-Vives. L’originalité du projet artistique qu’ils souhaitent déployer au sein de la nouvelle institution réside notamment dans la création d’un Ensemble d'acteurs et dans une programmation pluridisciplinaire, valorisant la création d'ici et d'ailleurs.

Le théâtre de la Nouvelle Comédie offrira une image forte, contemporaine et emblématique dans un quartier en devenir : le site de la gare des Eaux-Vives, point névralgique de la liaison ferroviaire Cornavin - Eaux-Vives - Annemasse (CEVA).

Le projet de la Nouvelle Comédie nous promet un bâtiment moderne en forme de muraille, éclairé simultanément de multiples façons. C'est le bureau FRES architectes de Paris, associé au scénographe Changement à vue, de Paris également, qui a été désigné, à l'unanimité du jury et parmi 80 concurrents. Avec son projet SKYLINE, il est le lauréat du concours d'architecture international pour la Nouvelle Comédie de Genève.

Rassemblant en un même lieu deux salles de spectacle – l'une frontale de 500 places et l'autre modulable de 200 – des ateliers de fabrication de décors et de costumes, deux salles de répétition, des locaux administratifs et des espaces destinés au public (billetterie, restaurant, librairie, hall d'accueil), le théâtre prendra place sur une vaste esplanade avec laquelle il entretiendra un rapport d'ouverture. Ouverture est du reste le terme qui caractérise le projet :

– Ouverture sur le quartier au travers des deux grandes façades vitrées, à l'avant et à l'arrière du bâtiment

– Ouverture sur la fabrique des spectacles en donnant à voir le travail de ceux qui œuvrent au quotidien dans les ateliers

– Ouverture grâce au profil du bâtiment, constitué de quatre modules, qui permet des échappées visuelles sur le quartier existant et sur celui qui sera construit

– Ouverture et continuité entre les espaces publics et privés grâce au lieu de transition qui abrite les locaux d'accueil du public.

« C'est un théâtre dans la ville et une ville dans le théâtre » affirment les architectes. L'objectif de la Ville de Genève est de démarrer le chantier en septembre 2016 !