LECTURE
29.05.2017 à 19H
"Icare crie dans un ciel de craie" de Martin Rueff
lu par Guillaume Chenevière en présence de l'auteur
Rendez-vous | LECTURE
dates et horaires

Lundi 29 mai 2017 à 19h

ICARE CRIE DANS UN CIEL DE CRAIE, FULGURANT POÈME DE MARTIN RUEFF, SERA LU PAR GUILLAUME CHENEVIÈRE EN PRÉSENCE DE L’AUTEUR LES MARDIS 11 ET 25 AVRIL À 19H AINSI QUE LE LUNDI 29 MAI À 19H AU STUDIO ANDRÉ STEIGER DE LA COMÉDIE.

Par-delà sa chute, du ciel jusqu’à la vague, les dernières heures d’Icare délirant sous les eaux.

Que peuvent retenir de leurs pères les fils du début du XXIe siècle ? En langue de poète, une réflexion sur la transmission.

> Entrée libre. Réservation obligatoire au +41 22 320 50 01 ou à billetterie@comedie.ch

Martin Rueff, philosophe et poète

« Le rôle du poète est de dire non pas ce qui a réellement eu lieu mais ce à quoi on peut s’attendre, ce qui peut se produire conformément à la vraisemblance et à la nécessité. Voilà pourquoi la poésie est une chose plus philosophique et plus noble que l’histoire : la poésie dit plutôt le général, l’histoire le particulier. » 

Né en 1968 à Calgary, Martin Rueff a la triple nationalité canadienne, française et suisse. Spécialiste de Rousseau et de l’anthropologie morale des classiques, il occupe à l’Université de Genève la chaire qui fut celle de Jean Starobinski ; il dirige le département de langue et littérature françaises modernes et préside la Société Jean-Jacques Rousseau. Il se consacre à la défense et illustration de la poésie qu’il écrit, édite, traduit et commente. Il est corédacteur en chef de la revue Po&sie.

Il est l’auteur de Michel Deguy, un poète lyrique à l’heure de l’apogée du capitalisme culturel  (Hermann 2009). Il a participé à l’édition des œuvres de Claude Lévi-Strauss dans la Pléiade (Gallimard 2008), dirigé le Quarto de celles de Cesare Pavese (Gallimard 2008) et celui de La Beauté du Monde de Jean Starobinski (Gallimard 2016). Il a notamment  traduit Giorgio Agamben, Luciano Cecchinel, Eugenio De Signoribus, Carlo Ginsburg, et Italo Calvino.

Son œuvre poétique comprend : Lapidaire adolescent : le livre d’une heure  (Comp’act 2006), Comme si quelque (Comp’act 2006), et Icare crie dans un ciel de craie (Belin 2008, Prix international de la poésie francophone Yvan Goll, Prix Henri Mondor de l’Académie française). Il met la dernière main à La Panthère-Gazelle.

> À lire dans Le Temps : "Martin Rueff, poète à couper le souffle"

  distribution / production