La comédie de Genève

Retour : Spectacles
Migrrr /<br>Les Visages cachés<br>de ma ville 2
17.04 - 05.05.2018
Migrrr /
Les Visages cachés
de ma ville 2
textes et mises en scène Myriam Boucris
Spectacles | Création
Studio André Steiger
acheter abonnés
dates et horaires

Mardi 17 avril 2018 à 19h

Mercredi 18 avril 2018 à 19h

Jeudi 19 avril 2018 à 19h

Vendredi 20 avril 2018 à 20h

Samedi 21 avril 2018 à 19h

Mardi 24 avril 2018 à 19h

Mercredi 25 avril 2018 à 19h

Jeudi 26 avril 2018 à 19h

Vendredi 27 avril 2018 à 20h

Samedi 28 avril 2018 à 19h

Dimanche 29 avril 2018 à 17h

Mardi 01 mai 2018 à 19h

Mercredi 02 mai 2018 à 19h

Jeudi 03 mai 2018 à 19h

Vendredi 04 mai 2018 à 20h

Samedi 05 mai 2018 à 19h

Louise vit dans une cave, elle en a fait son petit chez soi avec les moyens du bord. Lorsque Sabbah, à bout de forces et d’espoir, surgit dans cet univers étroit, elle n’est pas la bienvenue. Les agressions du dehors et les drames partagés viendront-ils à bout de leur crainte réciproque ?

Myriam Boucris et la compagnie Tohu Wa Bohu poursuivent, en partenariat avec la Comédie et pour la deuxième saison consécutive, leur impressionnant travail de médiation. Caillou souhaitait rassembler des personnes en situation d’exclusion et des publics scolaires ; Migrrr permettra la rencontre de jeunes adultes migrants et d’élèves du canton. De la découverte des outils de travail aux répétitions, en passant par l’écriture sous toutes ses formes – textuelle, sonore, visuelle –, les participants partagent avec les artistes chaque étape de la mise en forme du spectacle. Un processus d’ouverture et d’échange qui aboutira à la création d’un second travail scénique, Les Visages cachés de ma ville 2, que les spectateurs pourront découvrir après l’entracte. 

Après avoir interprété, conçu et mis en scène des spectacles à Paris, Myriam Boucris s’établit à Genève. Passionnée par la recherche d’un corps qui raconte par le geste et le son autant que par la parole, elle met au cœur de son travail la pratique d’une médiation culturelle qui nourrit l’acte de création et rouvre la question des publics. En 2003, elle fonde la Cie Tohu Wa Bohu qui a désormais de nombreuses créations à son actif : Bulle (2006 à 2008), Caillou (2009, re-création en 2017), Fée-rosse (2010), Combat de sable (2011 puis 2013), Le Rêve penché (2012 à 2016), Dis mémé, ta vie comment c’était ? (2015 puis 2016) et Les Visages cachés de ma ville 1 (2017).

  tarifs

plein tarif : CHF 30.-
AVS, AI, chômeur : CHF 23.-
étudiant : CHF 15.-

  distribution / production

avec : Noémi Alberganti, Céline Goormaghtigh, Alicia Packer, Peter Palasthy, Mathieu Ziegler
composition musicale : Myriam Boucris
scénographie : Denis Correvon
chorégraphe : Dominique Rey
son Benoit Moreau
vidéo Liliana Dias
lumière Claire Firmann
costumes Véronica Segovia

production : Comédie de Genève
coproduction : Cie Tohu Wa Bohu

avec le soutien de la Fondation Leenaards
avec le soutien du Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs (SSA)

  infos pratiques

HORAIRES

mardi, mercredi, jeudi, samedi à 19h
vendredi à 20h
dimanche à 17h
relâche le dimanche 22 avril ainsi que les lundis 23 et 30 avril 2018

DURÉE

2h

acheter abonnés
dates et horaires

Mardi 17 avril 2018 à 19h

Mercredi 18 avril 2018 à 19h

Jeudi 19 avril 2018 à 19h

Vendredi 20 avril 2018 à 20h

Samedi 21 avril 2018 à 19h

Mardi 24 avril 2018 à 19h

Mercredi 25 avril 2018 à 19h

Jeudi 26 avril 2018 à 19h

Vendredi 27 avril 2018 à 20h

Samedi 28 avril 2018 à 19h

Dimanche 29 avril 2018 à 17h

Mardi 01 mai 2018 à 19h

Mercredi 02 mai 2018 à 19h

Jeudi 03 mai 2018 à 19h

Vendredi 04 mai 2018 à 20h

Samedi 05 mai 2018 à 19h

C’est à travers des fables urbaines, composées de musique, de chants, d’objets, de gestes, de mots et de vidéos que Myriam Boucris nous invite à nous questionner sur la place de l’art dans une ville et sur le rapport que les citoyens entretiennent entre eux. Donner vie et parole à ceux que l’on oublie, à ceux qui sont au ban de la société, c’est l’objectif résolument solidaire que propose la compagnie Tohu Wa Bohu, à laquelle s’associe la Comédie pour un projet de création échelonné sur trois ans.

Pour la deuxième année du projet Les Visages cachés de ma ville, Myriam Boucris propose d’aborder le thème de la migration. Comme pour chaque année, le spectacle se compose de deux parties élaborées selon deux processus différents.

Migrrr raconte l’histoire de Louise et Sabbah. Louise vit dans une cave, elle en a fait son petit chez soi avec les moyens du bord. Lorsque Sabbah, à bout de forces et d’espoir, surgit dans cet univers étroit, elle n’est pas la bienvenue. Les agressions du dehors et les drames partagés viendront-ils à bout de leur crainte réciproque ?

Avec Les Visages cachés de ma ville 2, sous la houlette de la compagnie Tohu Wa Bohu, la question de la migration est abordée par l’Université de Genève, les associations de la Roseraie, d’Aspasie et Camarada, afin de questionner le rapport que nous entretenons avec la migration : qui sommes-nous ? d’où venons-nous ? comment nous inscrivons-nous dans une ville ? comment allons-nous à la rencontre de l’autre ? comment notre nationalité nous définit-elle ? quel est notre rapport à la langue maternelle et/ou à la langue étrangère ? qu’est-ce que l’intégration ? qu’est-ce que la marge ? À travers une série d’ateliers, le groupe constitué élabore ainsi le matériau qui permet la création de la deuxième partie du spectacle.

Pour les élèves, ce spectacle est l’occasion d’assister à une propositon artistique forte, actuelle et peu habituelle. Les enseignants peuvent aborder les thématiques de l’intégration, de l’exil, de la migration, ou de la filiation et questionner les démarches de médiation culturelle aujourd’hui.

........................................................................................................................................................

matières : français, histoire, philosophie, géographie

thématiques : la migration, la filiation, la langue, l’exil, la musique, le son, le rythme, le rapport à l’objet, le territoire

en résonance :
– la migration : F(l)ammes, Lampedusa Beach / Snow
– la filiation : F(l)ammes
– le territoire : Le Voyage de Dranreb Cholb, Lampedusa Beach / Snow
– musique contemporaine : Cassandre, /Unitile
– les inégalités sociales : F(l)ammes, Le Mariage de Figaro

activités pédagogiques : dossier d’accompagnement pédagogique, présentation du spectacle dans la salle de cours, visite du théâtre, rencontre avec l’équipe artistique, atelier jeu, répétition ouverte

  tarifs

plein tarif : CHF 30.-
AVS, AI, chômeur : CHF 23.-
étudiant : CHF 15.-

  distribution / production

avec : Noémi Alberganti, Céline Goormaghtigh, Alicia Packer, Peter Palasthy, Mathieu Ziegler
composition musicale : Myriam Boucris
scénographie : Denis Correvon
chorégraphe : Dominique Rey
son Benoit Moreau
vidéo Liliana Dias
lumière Claire Firmann
costumes Véronica Segovia

production : Comédie de Genève
coproduction : Cie Tohu Wa Bohu

avec le soutien de la Fondation Leenaards
avec le soutien du Fonds culturel de la Société Suisse des Auteurs (SSA)

  infos pratiques

HORAIRES

mardi, mercredi, jeudi, samedi à 19h
vendredi à 20h
dimanche à 17h
relâche le dimanche 22 avril ainsi que les lundis 23 et 30 avril 2018

DURÉE

2h

vous aimerez aussi